Acceuil

Actualité


Vendredi 10 mars 2017 à 19:00

Le prix bord-champ de l’anacarde passe à 600 FCFA/kg à Tomono


© TéléTomono - Des noix de cajou (photo d'archives)



Les producteurs d’anacarde du village de Tomono ont convenu de faire passer le coût d’achat de 300 F à 600 F CFA, a constaté télétomono sur place.

«Le gouvernement n’a certes pas encore officiellement haussé le prix mais les besoins nous obligent à le faire en attendant la hausse officielle », a indiqué un producteur, avant d’ajouter que, «c’est également un risque énorme, car si d’aventure la demande internationale baisse en deçà de ce que nous pratiquons actuellement, nous perdons ». Le prix bord champ de la campagne 2017 a était fixé à 475 FCFA.

Un prix maximum déjà atteint pour l’année 2017 ?

Les producteurs ivoiriens avaient reçu deux fois plus d’argent des acheteurs, l'année dernière. Un record reflétant la confiance des acheteurs et la forte demande mondiale sur le marché. Les coopératives de Tomono espère que, cette année 2017, le prix atteindra 900 F CFA, ce qui est improbable pour un expert de Rongead qui trouve que ce prix pourrait être en fin de compte le prix maximum atteint en 2017.

Selon des estimations scientifique, La production ivoirienne va progresser de 5 à 10 % pour atteindre les 700 000 tonnes, vu les conditions météo-logique favorable aux jeunes anacardiers.

La récolte indienne est également plus fournie. Le prix mondial de la noix de cajou ne retrouvera donc pas cette année le niveau historique d’octobre et novembre 2016 qui était de 2 400 dollars la tonne de noix brute. Ce qui avait provoqué une inflation l’an dernier, qui avait été un désavantage pour les usines ivoiriennes a faible fonds de roulement. Aussi, une grande partie de la production Ivoirienne en cajou avait été exporté au Vietnam. Cette année, nous risquons de voir l'Etat agir sur le niveau des prix afin de permettre une transformation locale de plus de 50% de la production nationale.





Par Ibrahim